Chaque projet aussi divers soit-il, est l’occasion de faire un site Internet. Or lancer un site, l’héberger, l’optimise, travailler son contenu et développer une audience engendre des dépenses. Il peut devenir incontournable pour la pérennité du projet, pour monter en puissance et en qualité, il faudra envisager de mettre en place des solutions de monétisation.

Voici les principales solutions qui s’offrent à chacun : 

1. Collecter une base email

C’est pas l’idée de départ la plus intuitive, mais disposer d’une liste de contacts de votre audience qui a donné son accord pour recevoir vos communications,c ‘est la garanti de pouvoir toucher votre audience même le jour où votre site est tombé.
Les email sont gérées par des plateformes comme Mailchimp, Sendinblue etc. Elles permettent de faire des scenarios, de segmenter son audience par affinité. Un nouveau champ de compétences de marketing de contenu.

2. Ouvrir une cagnotte

Certaines occasions peuvent nécessiter une mise de départ. Si vous êtes confiants de votre capacité à mobiliser votre audience autour d’un projet, alors pourquoi écarter cette solution. Au fond de soi, on peut se chercher des escuses, pas pour nous, on veut pas faire comme les autres. Et poutant, des milliers d’entreprises lèvent des fonds. Le financement participatif, c’est l’aternative aux banques. De toute façon elles ne prêtent quasi plus. Ce capital de départ devient un mise qui pourra vous permettre de tester, et si ça marche, de multiplier vos gains. Vous gagner du levier. 
Et puis dans l’entreprenariat on dit souvent « tester vite, échouer vite, pour progreser ». 
En effet, il y a rien de pire que de retarder le lancement d’un projet ou d’un produit, d’une part vous serez tenté de lui porter des améliorations et vos dépenses risquent d’augmenter. D’autre part, vous retardez le moment où vous le confrontez à la réalité. Cette réalité, c’est votre capacité à répondre aux besoins. Le meilleur objet ou service ne servira à rien s’il reste inconnu de tous.
Lancer un financement participatif, c’est l’occasion pour vous de roder un argumentaire, capter des premiers retours avec des idées que vous n’auriez pas forcément eu. Au départ, c’est profiter d’un effet « love money ». Ce sont vos proches et vos contacts qui vont soutenir le projet « parce que c’est vous ». Or, ce public est déjà acquis / conquis. Il ne représente pas marqueur d’engagement, de succès de l’idée, d’engouement. Pour obtenir cet effet levier, vous devrez élargir votre communication au « deuxième cercle ». Il correspond à toutes les personnes que vous et vos contacts pourriez toucher.
Le graal, c’est quand la campagne atteint le « troisième cercle » : le succès de l’idée, du produit, de la campagne de communication devient viral et que les gens découvrent la proposition sans qu’ils aient été ciblés. Effet levier garanti.

Vendre un accompagnement ou service

Votre site présente probablement un service, un domaine de compétence spécifique, une expertise. Dans ce cas, c’est « facile ». Si vous débutez, alors ce sera plus dur. Les débutants sont souvent paralysés par cette peur de ne pas être crédible ni à la hauteur. On appelle cela le syndrôme de l’imposteur. J’ai déjà eu à y faire face. Et voici la meilleure solution pour surmonter cela. Les profs d’éco disent « Il y a toujours plus chinois que soi » pour illustrer l’idée qu’on trouvera toujours quelqu’un sur terre pour réaliser la même chose pour une fraction du prix. La sagesse populaire dit « On est tous le con de quelqu’un » pour dire que l’intelligence et la stupidité est une question de point de vue. Alors oui il y aura toujours plus « bête » que soi. Vous voyez ce que je veux dire. Vous connaissez bien les bases de la photographie, vous êtes un « expert » aux yeux de quelqu’un qui n’a jamais approché un appareil photo de sa vie.
Cette idée pourtant simple suffit pour faire sauter le blocage. Vous pourrez alors vous lancer.

En plus en économie de la connaissance, chaque partie gagne à transmettre sa connaissance. Ce qui est fabuleux par rapport à une transaction de bien, c’est qu’un savoir ne se perd pas en le transmettant, au contraire. Il se multiplie.
Vous vous souvenez de l’idée de commencer vite pour échouer vite ? Idem, vous commencerez par vendre votre formation si c’est de cela qu’il s’agit, avant même de l’avoir produite. C’est le meilleur moyen de coller à la réalité et de trouver réponse à un besoin existant.
Vous n’avez pas envie de travailler à fond pendant plusieurs mois avec de lourds sacrifices sur votre vie personnelle, pour arriver à produire une formation que vous ne saurez pas en capacité de vendre ? Réfléchissez un instant. Ce serait tellement domage d’investir tant d’effort et de détermination pour au final ne pas en récolter les fruits. C’est arrivé à tant de personne.

Il est temps de revenir au syndrôme de l’imposteur pour livrer quelques éléments complémentaires : vous avez une activité de blogging encore récente ? C’est pas une fatalité. Vous pouvez mettre en place un petit plan d’action aussi simple que redoutable. Fort de votre petite expertise, vous allez chercher à vous mettre en situation d’expert. Que font les experts ? Ils vulgarisent un sujet, ils interviennent dans les médias, ils sont écoutés et invités un peu de partout. Que ce passerait-il si vous préparez une petite expo que vous arriviez à placer dans un espace avec un peu de public ? Que vous décrochez une photo qui pourra venir illustrer votre site ? Premier affichage en position d’expert. 
Que se passerait-il maintenant si vous intervenez pour parler de votre sujet auprès d’un public d’apprenant, scolaire, étudiant, association, entreprise ? Nouvel affichage en position d’expert. Vous renouvellez l’opération avec un média type radio local, puis télé local. Ainsi en jouant le jeu vous montez en puissance, vous vous illustrez et chaque nouvelle position en situation d’expert vous permet de gagner la crédibilité pour atteindre un espace de communication supérieur. Vous gagnez progressivement votre position d’expert, dans les esprits.

A présenter votre sujet, votre solution, vous allez roder votre discours, prendre de l’aisance et surtout mieux affiner votre compréhension des difficultés de la cible que vous arrivez à toucher.
Le plus important et je vais conclure cette section là-dessus, vous développez une compétence à répondre à ce besoin, dans le discours, dans votre solution.

Faire la promotion de tiers

Articles invités – Guest blogging – Guest post

C’est puissant et cela fera l’objet d’un article dédié.

Affiliation

L’affiation, c’est le modèle d’Amazon mais aussi d’une majorité des grandes enseignes et marques présentes sur le web. Sur le principe de la rémunération de l’apporteur d’affaire en commission sur ventes réalisé, ce système profite à tous :

  • c’est plutôt invisible pour le visiteur si c’est bien fait, il a moins de publicités qui clignote sur le site et peut se concentrer sur la lecture et recherche d’information.
  • c’est plutôt intéressant pour l’annonceur (le marchand) qui met à disposition son offre commercale et capte du trafic qualifié sans avoir à débourser de budget publicitaire
  • C’est plutôt intéressant pour l’éditeur (l’affilié) puisque s’il travaille bien il peut capter une partie du montant des ventes qui seront réalisée à la suite d’un clic sur un lien vers l’offre commerciale qu’il a mis en avant.

On distingue l’affiliation de biens dématérialisés, matérialisés,
On distingue la rémunération à l’affichage, à la vente, au contact,

Ouvrir son espace de rédaction

Article sponsorisé