Un site oui, mais pour quoi faire ? En réalité un projet se décompose en trois pans que les japonais résument dans l’ikigaï.

Le problème des débutants sur le web (et aileurs)

Outre le sentiment d’imposteur qui fera l’objet d’un prochain sujet sur webtrading.fr, se pose la question du comment vais-je faire pour lancer mon site.
Je veux dire, lancer techniquement.
Quel nom de domaine ? Où le prendre ?
Faut-il souscrire à une offre d’hébergement VPS mutualisé ? Quel enseigne est la meilleure ?
Pour toutes ces questions, il faudra se reporter aux articles qui sortiront prochainement sur le site.
Pour l’heure, il est question d’alignement.

 

Iksigaï : trouvez votre pourquoi

  • On distingue trois composantes :
    Ce qui est bon pour vous
  • Ce qui est bon pour les autres
  • Ce qui vous inspire / ce dans quoi vous êtes bons.

Sans réfléchir, vous allez lister quelques éléments pour chacune de ces composantes qui répond à ce que vous êtes et à vos aspirations.

L’Ikigaï correspond à la zone de chevauchement de tous ces cercles.
C’est ici que se trouve votre projet, à la croisée entre ce que vous êtes, votre talent, et ce qui vous anime au quotidien.

C’est un aspect fondamental dans un projet. C’est pour cela qu’il faut l’objet de mon tout premier article sur webtrading.fr

Pourquoi trouver votre pourquoi

Vous souvenez-vous de mon introduction sur les questions techniques ? J’ai pris l’habitude de dire que les questions techniques trouveront des réponses techniques. Cela sous entends, on verra les solutions à déployer quand il sera question de traiter ces points. Cela ne signifie pas qu’il faut ignorer ces points, seulement qu’ils se traiteront avec une approche dédié, après avoir cadré le projet. Je vous revoie vers un autre article à publier (décidemment !) à propos de l’étude de marché sur les technologies web.

Je veux en venir à une autre distinction capitale pour aborder un projet professionnel :

L’analyse QUOI / COMMENT / POURQUOI 

Le quoi : je réserve un NDD (nom de domaine), un hébergement mutualisé, j’installe une base de donnée, un CMS, je publie des pages et fais leur promotion. Je créer des campagnes d’email avec de l’automations.
Le comment : j’attire une audience qualifiée grâce à un système composé de landing pages (pages d’atterrissage) traitant d’un problème particulier que rencontrent les usagers d’une thématique particulière et je leur propose de souscrire à des services complémentaires.
Le pourquoi : Je viens en aide aux usagers d’une thématiques (joueurs d’un sport) pour les accompagner dans leur recherche de performance et les aider à dépasser leur plafond de verre.

 

Un peu d’analyse

Pour donner une clé de compréhension par rapport à notre sujet du jour, vous comprendrez aisément que l’important dans votre positionnement, dans vos argumentaire de vente, dans vos choix, dans votre quotidien, c’est le sens des choses, le pourquoi qui prime.
En effet, ce n’est pas avec le quoi vous arriverez à engager, c’est à dire à faire passer à l’action une personne (pour s’abonner à un flux de publication, acheter un produit ou toute autre action). On est plus dans les années 90, dire que vous avez créé un site ne suffit plus pour que vos visiteurs deviennent vos clients.
Ce n’est pas les choix techniques que vous allez mettre en application qui vont faire la différence dans le début d’un projet, ni le choix d’un thème ou d’un plugin. Certes il y a des outils puissants, des techniques efficaces et qu’il faut savoir parfois mettre en place dès le début pour éviter de revenir dessus, mais cela est secondaire par rapport au fait de viser juste.

Manquer son pourquoi, ne pas être pertinent, c’est passer à côté de sa cible et donc déployer son système au mauvais endroit ce qui serait manquer son investissement, en temps et ressources.